Covid-19 et climatisation

Ventilation et climatisation : Quelles précautions prendre contre le Covid-19 en cas de fortes chaleurs ?

ministere travailLe ministère du travail propose des recommandations d’utilisation des dispositifs de ventilation, de rafraîchissement de l’air et de climatisation permettant de minimiser les risques de transmission du Covid-19 dans des locaux tertiaires ou industriels.

Ce document n’est pas utilisable pour les locaux destinés à recevoir des malades du Covid-19.

Chaque situation en entreprise étant particulière, les recommandations de cette fiche ne dispensent pas d’une nécessaire évaluation préalable des risques, avec l’aide du service de santé au travail, prenant notamment en compte la contrainte physiologique supplémentaire liée à l’éventuel port de masque en cas de forte chaleur.

Pour télécharger le document : Cliquez ici

Votre Service de Santé au Travail vous écoute et vous répond :  sstbtp71 [AT] sstbtp71 [DOT] org

Mis à jour : 21 juillet 2020

Covid-19 : L’INRS propose un nouvel outil pour aider les entreprises à réaliser l’évaluation des risques

Covid-19 : réaliser l’évaluation des risques

outil67 covidL'exposition à la Covid-19 doit obligatoirement faire l'objet d'une démarche d'évaluation des risques de la part des employeurs et être intégré dans le document unique , comme pour l'ensemble des autres risques professionnels.
Pour accompagner les entreprises dans cette démarche, l'INRS et l'Assurance maladie - Risques professionnels ont élaboré l'outil " Plan d'actions Covid-19 ". Il permet d'aider les entreprises à s'interroger sur les situations à risque Covid-19 et leur propose des mesures très opérationnelles pour agir en conséquence.
En répondant à une quarantaine de questions, l'outil permet aux entreprises d'évaluer l'ensemble des risques liés à la Covid-19 et de télécharger un plan d'actions concrètes en fin de parcours.

L'outil fournit des conseils génériques qui s'adressent à l'ensemble des entreprises, et qu'il est nécessaire d'adapter en fonction de l'entreprise et du secteur d'activité concerné. Pour une approche plus sectorielle (notamment BTP, établissement de soins, agriculture...) des conseils spécifiques sont disponibles auprès des organismes spécialisés.

En cliquant sur le lien ci-après, vous allez accéder au site Internet qui héberge l'outil :  Plan d'actions Covid-19

Vous pourrez alors démarrer une session d'essai ou vous inscrire en créant un compte pour sauvegarder et télécharger votre évaluation.

Mis à jour : 21 juillet 2020

Préconisations de l'OPPBTP - Mise à jour du 08/07/2020

Covid-19 : l’OPPBTP met à jour son guide de préconisations de sécurité sanitaire

Alors que la phase de déconfinement s’est amorcée le 11 mai dernier, l’OPPBTP publie une mise à jour du guide de préconisations de sécurité sanitaire pour la continuité des activités de la construction en période d’épidémie de Covid-19.
Apprentis mineurs, écrans faciaux, prise de température, procédures de nettoyage, figurent parmi les thèmes abordés dans cette nouvelle version.

Ce document liste les mesures urgentes et spécifiques à mettre en œuvre pour assurer les conditions sanitaires nécessaires aux personnels du BTP appelés à travailler en bureaux, ateliers, dépôts ou chantiers et autres lieux, en complément de toute mesure sanitaire édictée par les pouvoirs publics, qui ont approuvé ces mesures spécifiques.

Ce guide a reçu l’agrément des ministères de la Transition écologique et solidaire, de la Ville et du Logement, des Solidarités et de la Santé, et du Travail.

 

Mise à jour du 8 juillet 2020

  • Un ajustement des mesures relatives à la coactivité : afin de favoriser le respect d’une distance minimale d’un mètre, il est toujours recommandé de porter une attention particulière à la coactivité, et en fonction de l’analyse des risques, de la limiter le cas échéant ou de veiller à mettre en œuvre diverses mesures barrières, comme la séparation de zones, l’organisation des circulations et zones de travail, le port du masque…

  • La mise à jour des mesures relatives aux déplacements : suppression de toutes les autorisations de circulation et de déplacement, précisions sur l’usage partagé des véhicules et les situations où le port du masque est obligatoire.

  • La suppression de l’obligation systématique de port de lunettes de protection ou d’un écran facial lors du port d’un masque de protection respiratoire. Cependant, dans trois situations, cette obligation demeure.

  • Des préconisations relatives au risque de forte chaleur conjugué à la Covid-19, telles que privilégier les mesures de distance physique et limiter l’utilisation des masques, ménager des temps de repos réguliers et prévoir des boissons fraîches en quantité suffisante.

  • Des précisions sur la mise en œuvre des règles de distance dans les locaux : suppression de la division par deux des capacités nominales des bases-vie, suppression de la jauge des 4 m². À défaut de pouvoir respecter la distance minimale, le port du masque est obligatoire.

  • Des compléments concernant les sanitaires mobiles, afin d’en garantir le bon usage.

  • La suppression de la recommandation de limiter les interventions chez les personnes à risque de forme grave de Covid-19 aux seules interventions indispensables et urgentes. 

Vous pouvez télécharger ce guide en suivant le lien ci-contre (mis à jour le 8 juillet 2020) :  https://telechargement.preventionbtp.fr/

 

En complément des recommandations développées dans ce document, et dans le but de limiter l'exposition et la contamination par le Covid-19, le SSTBTP 71 suggère aux employeurs de mettre à la disposition de leurs salariés un Kit d'hygiène individuel comprenant :

  •  un jerrican d'eau personnalisé
  • du savon
  • des gants en jersey
  • un rouleau d'essuie-main

 

Utilisation d'un écran facial (visière)

L'OPPBTP publie une note technique sur la préconisation de l'écran facial COVID19 : Cliquez ici

 Votre Service de Santé au Travail répond présent pour vous accompagner :  sstbtp71 [AT] sstbtp71 [DOT] org

 

Mis à jour : 21 juillet 2020

Assurance Maladie : Une subvention pour aider les TPE et PME

Pour aider les entreprises de moins de 50 salariés et les travailleurs indépendants à prévenir la transmission du COVID-19 au travail, l’Assurance Maladie – Risques professionnels propose la subvention « Prévention COVID ». Si vous avez investi depuis le 14 mars ou comptez investir dans des équipements de protection, bénéficiez d’une subvention allant jusqu’à 50 % de votre investissement.

Pour plus d'informations : Cliquez ici

Votre Service de Santé au Travail vous écoute et vous répond :  sstbtp71 [AT] sstbtp71 [DOT] org

Mis à jour : 21 juillet 2020

Protocole national de déconfinement pour les entreprises

Ce protocole précise la doctrine générale de protection collective que les employeurs du secteur privé doivent mettre en place.

Il est divisé en 7 parties distinctes et apportent des précisions relatives :
• aux recommandations en termes de jauge par espace ouvert ;
• à la gestion des flux ;
• aux équipements de protection individuelle ;
• aux tests de dépistage ;
• au protocole de prise en charge d’une personne symptomatique et de ses contacts rapprochés ;
• à la prise de température ;
• au nettoyage et à désinfection des locaux.

 

Pour télécharger le Protocole : Cliquez ici

Protocole mis à jour le 24 juin 2020 : Cliquez ici

Mis à jour : 25 juin 2020

Sauvetage Secourisme du Travail et COVID-19

Les recommandations à suivre face à un arrêt cardiorespiratoire

Source : http://www.inrs.fr/actualites/COVID-19-sauvetage-secourisme-travail.html

En matière de sauvetage-secourisme du travail, la pandémie de COVID-19 implique certains ajustements dans la conduite à tenir face à un arrêt cardiorespiratoire.

Durant la phase de pandémie liée au COVID-19, l’Ilcor (International liaison committee on resuscitation) recommande de modifier la conduite à tenir lors de la prise en charge d’une victime en arrêt cardiorespiratoire.

Ainsi :

  • face à une victime inconsciente, le sauveteur secouriste du travail recherche des signes de respiration en regardant si le ventre et/ou la poitrine de la personne se soulèvent. Il ne place pas sa joue et son oreille près de la bouche et du nez de la victime.
  • face à un adulte en arrêt cardiorespiratoire, le sauveteur secouriste du travail pratique uniquement les compressions thoraciques. Il n’effectue pas de bouche-à-bouche. L’alerte et l’utilisation du défibrillateur automatisé externe restent inchangées.
  • face à un enfant ou un nourrisson en arrêt cardiorespiratoire, le sauveteur secouriste du travail pratique les compressions thoraciques et le bouche-à-bouche. L’alerte et l’utilisation du défibrillateur automatisé externe restent inchangées.

Mis à jour : 3 juin 2020